Le souffle amérindien

Kevin Ledo est l'auteur de cette remarquable murale.

"Nous autres, Indiens, vivons dans un monde de symboles et d’images où le spirituel et l’ordinaire des jours ne font qu’un", affirmait Black Elk (Élan ou Wapiti Noir, 1863-1950), chef spirituel et guérisseur sioux. Comme en écho à cette citation, des artistes de rue s'inspirent de l'univers mystique des Amérindiens et de leur histoire. Authentique offrande aux passants, chaque création évoque leur héritage ou défend ouvertement leur cause. Au travers d'une murale, d'un message revendicatif ou d'une autre œuvre insolite... on se laisse facilement gagner par l'émotion. Ces évasions urbaines invitent à réfléchir sur l'identité des peuples autochtones animés par des valeurs qu'on a tôt fait d'oublier.

Non signé, ce dessin matérialise avec force toute la souffrance et la sagesse des Amérindiens.

Non signé, ce dessin matérialise avec force toute la souffrance et la sagesse des Amérindiens.

Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.
Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.
Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.
Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.
Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.
Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.
Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.
Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur...  la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.

Des fresques aux visages envoûtants, un capteur de rêves, des pochoirs sur un mur... la richesse et la persécution d'une civilisation en condensé.

Quelques clichés pris lors du festival Présence autochtone en 2013.Quelques clichés pris lors du festival Présence autochtone en 2013.
Quelques clichés pris lors du festival Présence autochtone en 2013.Quelques clichés pris lors du festival Présence autochtone en 2013.
Quelques clichés pris lors du festival Présence autochtone en 2013.Quelques clichés pris lors du festival Présence autochtone en 2013.

Quelques clichés pris lors du festival Présence autochtone en 2013.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Ariane Dadier

Depuis mon arrivée à Montréal en juin 2012, je prends des instantanés insolites de la ville. Toutes les photos de ce site sont créditées © Ariane Dadier #montrealstreetart

Commenter cet article
E
super, j'adore
Répondre
A
Bon anniversaire ma bonne Étoile.
A
Un sujet magnifique, de belles photos surmontés d'un texte très touchant… Bravo
Répondre
A
Merci Alex !