Kat

Observés depuis l'été 2014 à Montréal, les dessins de Kat ont pour caractéristique de représenter des créatures inquiétantes. À la fois humaines et végétales, ces "choses" portent des masques d'animaux. Leurs corps sont meurtris, transpercés ou couverts de bandages. Certaines cages thoraciques ouvertes laissent apparaître des silhouettes errantes, plongeantes et longilignes. Les allégories de Kat créent une ambiance particulièrement sombre, presque morbide. Elles évoquent l'état d'urgence de toutes ces espèces menacées, bien souvent à cause de l'action humaine.

Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.
Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.

Kat dénonce les tortures infligées aux animaux, mais aussi probablement le côté bestial de l'Homme. Elle utilise des endroits obstrués pour présenter ses dessins.

Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.
Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.
Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.
Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.
Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.
Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.
Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.

Kat dispose souvent ses collages derrière des grillages renforçant le sentiment d'emprisonnement ou de danger.

Se présentant comme une "ARTiviste", Kat pointe aussi du doigt les conditions de production de la "malbouffe" industrielle.

Se présentant comme une "ARTiviste", Kat pointe aussi du doigt les conditions de production de la "malbouffe" industrielle.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Ariane Dadier

Depuis mon arrivée à Montréal en juin 2012, je prends des instantanés insolites de la ville. Toutes les photos de ce site sont créditées © Ariane Dadier

Commenter cet article

diane 14/12/2016 01:05

j'adore

kat 16/11/2014 04:23

http://instagram.com/kat_street_art/

Ariane 16/11/2014 11:58

Merci beaucoup pour le partage du lien Kat ! Je vais le rajouter de ce pas dans l'article. Bonne journée.

Magali 28/10/2014 20:30

Drôle de hasard! En revenant de faire des courses au Provigo angle Mont-Royal et St-Urbain, j'ai remarqué un dessin de Kat qui n'apparaît pas ici. Je vais maintenant faire un effort pour me rappeler où je l'ai vu précisément :)

Ariane 28/10/2014 20:51

Merci Magali. Cela pourrait faire l'objet d'une future promenade ensemble.