Smoluk

On n'est jamais si bien servi que par soi-même ! L'artiste Smoluk a trouvé chaussure à son pied en confectionnant intégralement à la main des sneakers en carton recyclé. Découpage, couture, collage... Smoluk détaille avec précision les proportions et volumes des espadrilles*. Elle travaille et transforme les matières récupérées de toutes sortes de cartons d'emballage. Récemment, elle a exposé à Paris la plus grosse basket  en carton d'Europe. Outre la performance esthétique, le réalisme demeure impressionnant.
Smoluk s'inspire aussi du shoefitiVenue de la rue, cette tendance consiste à lancer en l'air des souliers (les lacets attachés) et à les faire tenir en équilibre sur des fils électriques. Objectif ? Laisser comme une trace, une signature éphémère de son passage. Préoccupée par la cause écologique, Smoluk propose une solution inventive et très personnelle pour revaloriser le carton.

*Au Québec, le terme "espadrille" est utilisé pour désigner les chaussures de sport.

Lever les yeux et voir une création originale de Smoluk.

Lever les yeux et voir une création originale de Smoluk.

Un cas de vraies chaussures lancées sur un câble. Mode d'expression artistique, règlements de compte entre gangs de rue, méthode d'intimidation, rituel, jeu de défis ou conséquence d'une soirée trop arrosée... Les théories vont bon train sur ce phénomène mystérieux.

Un cas de vraies chaussures lancées sur un câble. Mode d'expression artistique, règlements de compte entre gangs de rue, méthode d'intimidation, rituel, jeu de défis ou conséquence d'une soirée trop arrosée... Les théories vont bon train sur ce phénomène mystérieux.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Ariane Dadier

Depuis mon arrivée à Montréal en juin 2012, je prends des instantanés insolites de la ville. Toutes les photos de ce site sont créditées © Ariane Dadier #montrealstreetart

Commenter cet article
W
Il fallait y penser !
Et cela peut être utile...
Répondre
A
Oui, vraiment original ! À bientôt.
C
Bonjour,
Une façon de faire de l'art éphémère, mais aussi dans certains cas, cela est un signe de trafic de drogues dans le secteur. En tout cas, vue sous cet angle artisrique cela est sympa.
Bonne journée
Bises
Répondre
A
Coucou Covix, merci pour ton commentaire ! Tu as raison de signaler que dans certains cas, cette pratique peut être liée à du trafic de drogue. C'est tout de suite moins le fun... Mais en l'espèce, dans ce billet, on a affaire à une vraie artiste talentueuse. Bonne fin de semaine ! Ariane
C
Si je comprends bien, ces espadrilles peuvent être portées? Si oui, c'est original! Bises et bonne journée.
Répondre
A
Bonjour Cléo, je ne pense pas que les chaussures puissent être vraiment portées (sauf erreur de ma part). Ce sont des créations artistiques éphémères. Vous pouvez en savoir plus sur la démarche de l'artiste en visitant son site Internet. À bientôt !